José-Luis Varela, le directeur artistique se confie pour la première fois

Serial Buzzer

José-Luis Varela, le directeur artistique se dévoile pour la première fois, dans une interview en toute intimité. Rencontre.

Read Time2 Minute, 16 Second

José-Luis Varela, le directeur artistique se dévoile pour la première fois, dans une interview en toute intimité. Rencontre.

RACONTE-NOUS TON HISTOIRE CHEZ UKNOW MUSIC GROUP

Au départ je ne pensais pas être destiné à faire une carrière dans la musique. J’ai fait plein de petits jobs avant d’ouvrir ma boîte d’intérieur designer à Miami . J’ai toujours étais un amoureux de la musique alors j’ai foncé dans ce milieu en 2010, on va dire en free-lance . Quand j’ai découvert 4rain j’ai décidé d’ouvrir ma propre maison de production et je l’ai signé chez Uknow Music.

SI TU DEVAIS EXPLIQUER TON RÔLE, QUE DIRAIS-TU ?

Je vois ça en deux parties : D’abord, je me vois plus comme quelqu’un de l’ombre ou je dois faire les contacts avec les bonnes personnes dans l’industrie ce qui n’est vraiment pas facile. Je vérifie les contrats avant bien sûr de les faire revoir par un avocat spécialisé dans le droit, enfin c’est toute une trame.

Ensuite j’ai un œil très attentif sur toutes les productions de 4rain. Nous avons une très belle entente même si je ne lui impose rien ni même pas quelle route il doit prendre artistiquement. Il a confiance en mon jugement et ça fonctionne très bien.

JUSTEMENT, QU’EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS TON MÉTIER ?

Le côté artistique ! Le côté artistique me plaît énormément. Le fait de réussir à conclure des affaires, obtenir des collaborateurs musicaux, voir mes artistes remplir des scènes, voir à quel point les gens aiment leur musique. Il y encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre nos objectifs mais toute notre équipe travaille énormément. C’est un challenge qui est de taille et ça me séduit.

AU QUOTIDIEN, TU ES PLUTÔT ?

Travailleur ! Parfois même un peu trop. Je suis un homme extrêmement calme d’ailleurs je sais que ça ne plaît pas à tout le monde (rires). Je dirai que je suis loyal et à l’écoute. On me dit souvent que je suis gentil et généreux. Ce sont des qualités que je prends donc avec plaisir. (Rire)

UNE VIE AILLEURS, ÇA DONNERAIT QUOI ?

Cette « vie ailleurs » c’est exactement mon quotidien. Je vis depuis quelques années à Miami. C’est ici que j’ai posé les fondations de ma vie, il y a déjà 18 ans. Si je devais recommencer je pense que je ferai justement le même choix (rire).

J’ai la chance de pouvoir voyager et connaître d’autres pays et cultures et lors de chaque retour à Miami, je suis tellement heureux. Ma vie est ici et pas ailleurs.

Retoruvez d’autres portraits d’artistes ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

95 personnes dont le handicap ne les a pas empêchées de profiter pleinement d'Halloween (nouvelles photos)

S’adapter à la vie avec un handicap n’est jamais facile, et chacun doit trouver sa propre façon de faire face aux limitations et de surmonter les défis. Mais comme vous l’avez peut-être vu dans notre précédent article, certaines personnes peuvent rassembler la force nécessaire pour ces tâches difficiles, même dans […]