Cannabis : comment s’approvisionner pendant le confinement ?

Serial Buzzer

Quoi de plus relaxant que de rentrer chez soi , de regarder quelque chose d’apaisant et de se rouler un joint ? Mais comment font les gens pour s’approvisionner en temps de confinement ?

1 0
Read Time2 Minute, 51 Second

Le Coronavirus bouleverse l’économie, bouleverse la vie et semble interminable. Quelle est la meilleure façon de faire face à une pandémie mondiale ? En se relaxant ! Quoi de plus relaxant que de rentrer chez soi , de regarder quelque chose d’apaisant et de se rouler un joint ? Mais comment font les gens pour s’approvisionner en temps de confinement ?

Avant toutes choses, il faut bien entendu prendre en compte le fait que le cannabis est maintenant légalisé dans beaucoup d’états et de pays dans le monde. Cependant, la consommation de cannabis n’est toujours pas légal en France.

Un business qui s’adapte vite

Pour faire face à la crise, les habitudes d’approvisionnement ont changé ! Les revendeurs ont modifié le processus d’achat et si elles s’inquiètent de l’approvisionnement futur pendant la quarantaine.

Pour les habitants des petites villes aux Etats-Unis, l’accès à l’herbe semble compliqué. Sauf pour ceux qui habitent dans un état qui permet de faire pousser ses propres plants de cannabis en toute légalité. Pour ces derniers, même en plein confinement, ils peuvent toujours acheter des graines en ligne et faire pousser leur propre plants dans leur jardin.

Pour les habitants des grandes villes, ils peuvent toujours avoir accès aux produits dont ils ont besoin, mais avec des règles strictes. Dans les villes où l’herbe est légale, seul un certain nombre de clients peuvent entrer dans le dispensaire à la fois, ce qui signifie qu’il y a souvent de longues files d’attente à l’extérieur. Dans les villes où c’est illégal, les distributeurs refusent souvent l’argent liquide et ne permettent aux clients de toucher aucun des produits sauf ceux qu’ils achètent.

Ces règles sont raisonnables et vont probablement devenir de plus en plus habituelles car ce virus va changer nos habitudes sur le long terme. A ce niveau, les revendeurs traitent leur marchandise comme n’importe quel autre produit.

Ce qui est clair, au moins, c’est que le confinement n’a fait que donner envie aux gens d’acheter encore plus d’herbe pendant notre séjour collectif sans fin et non désiré. Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant, alors que nous n’avons littéralement rien d’autre à faire que de nous asseoir et d’attendre. Fumer un joint permet de se détendre et d’oublier un peu la situation anxiogène ambiante.

Pour se faire livrer, des services se sont lancé aux Etats-Unis pour assurer la livraison de produits à base de cannabis. On peut citer le service Buzz Delivery qui fait les beaux jours des fumeurs de San francisco.

Fumer serait bon pour la santé

Fumer a beaucoup d’effets néfastes sur la santé en général, mais, à l’époque de la COVID-19, il se pourrait qu’il reprenne un peu de valeur car certaines rumeurs laissent entendre que les fumeurs seraient moins touchés par le virus. Néanmoins, nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir si c’est vrai ou non.

Mais malgré le confinement, certaines personnes ont encore besoin de produits à base de cannabis pour leur santé pendant cette période. Que ce soit pour gérer la douleur dans le cadre de traitements contre le cancer, l’anxiété, la dépression, le syndrome de stress post-traumatique ou simplement pour passer les heures apparemment infinies où nous sommes tous prisonniers de nos maisons, la demande d’herbe est montée en flèche au cours des dernières semaines. Dans certaines pays, les vendeurs sont considérés comme un “service essentiel”.

Et vous, seriez vous pour la légalisation du cannabis en France ?

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

"J'ai j'ai j'ai" : le nouveau clip délirant de Think Positive Music

Voici un clip qui devrait vous donner un peu de smile en ces temps moroses : "J'ai j'ai j'ai" est un clip fun et décalé de Think Positive Music.