ou 
J'accepte les cgu de Buzzmoiça.
Se connecter | S'inscrire | Mot de passe oublié
ajouter un buzz

Ils vendent leurs enfants pour continuer à jouer !

Article posté par rambaba 29 juillet 2011 dans Insolite - 4750 vue(s)

On savait que les Japonais avaient la passion des jeux en ligne (ils ne sont pas les seuls) et voilà que les Chinois ne sont pas en reste.

La police vient en effet d'interpeller un jeune couple chinois qui avaient trouver une combine plutôt inattendue pour pouvoir continuer à jouer en ligne tranquillement : ils vendaient peu à peu leurs enfants ! Mieux ou pire plutôt : ils faisaient des enfants pour les vendre !

C'est l'information incroyable que nous livre ce matin le site http://www.chine-informations.com. Selon celui ci,  un jeune couple chinois habitant la ville de Dongguan a vendu ses trois enfants pour pouvoir continuer à jouer en ligne dans les cafés internet.

D'après le chournal Sangxiang City News où a été prise l'information, les joueurs invétérés âgés de moins de 21 ans se connaissent depuis quatre ans et leur passion du jeu commune les a immédiatement rapprochés. De leur union, un premier bébé qu'ils laissent volontiers tout seul pour aller jouer et, en 2009 une petite fille vient au monde et le couple décide de la vendre 325 euros environ mais ils sont bientôt à court de liquidités et décident de mettre également en vente leur premier né pour 3250 euros cette fois-ci (est-ce parce qu'il s'agit d'un garçon ?).

Alors, sans doute, comprennent-ils qu'il suffit de faire des enfants pour continuer leur terrible passion et n'hésitent pas à en avoir un troisième qu'ils échangent encore une fois contre de l'argent...

Ce comportement irresponsable aurait pu se prolonger indéfiniment mais, enfin, les autorités ont été alertées et les deux inconscents ont été arrêtés. Qand ils ont du répondre de leurs actes, ils ont simplement déclaré :

"Nous ne voulions pas les élever, nous voulions juste les vendre pour de l'argent."

 

 

Commentaire(s)

9

2

3

3

3

4

4

4

comments powered by Disqus
chargement en cours